La Nef des Fous

Débats oecuméniques
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bouddhisme sans réincarnation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virupa

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Un bouddhisme sans réincarnation ?   Dim 30 Mar - 13:50

Beaucoup aujourd'hui disent du bouddhisme qu'il n'est pas une "religion", mais une "philosophie", et que les croyances surnaturelles telle que le samsara (cycle des réincarnations) sont des sortes de parasites issu de l'hindouisme.

Bien entendu, c'est absurde. Le bouddhisme avait dès l'origine pour vocation d'être une sangha ("assemblé", en grec ekklesia, qui nous a donné "Eglise"), on retrouve du surnaturel dès ses textes les plus anciens, et de toute manière, il y a des moines, des liturgies, des textes sacrés, etc. Je ne vois pas ce qu'il faut e plus pour faire une "religion".
A propos d'un malencontreux héritage hindou, c'est tout aussi absurde. L'hindouisme est une religion très récente, et n'existait pas avant le XIXs. La religion des brahmanes contemporains de Bouddha n'avait rien a voir avec les pratiques (bhakti), les croyances (krisnaisme) et les idées (advaita vedanta) actuelles. Le Bouddhisme était une secte indienne parmi d'autres, une forme particulière d'un courant ascétique nébuleux, basé justement sur des concepts tel que la réincarnation.
Les concepts de samsara, de karma et de nirvana ne sont pas des idées étrangères qui se sont inséré dans le bouddhisme, elles sont la source du bouddhisme.


Seulement voilà, l'homme moderne n'est pas tout à fait disposé à accepter la mythologie du samsara, et il a bien raison. Une telle attitude pourrait donc l'amener à rejeter totalement le bouddhisme... mais ce serait dommage.
La question que je pose est : peut-on envisager un nouveau bouddhisme, qui contrairement à l'ancien (y compris celui de Bouddha) serait bien purement "philosophique" ? Sans postuler la réincarnation ? (bien que le Sakyamuni n'ai sans doute jamais envisagé de la remettre en cause)

Un argument en faveur de la nécessité du samsara pour le dharma serait que sans lui, sans la menace de l'éternel retour à la vie, qui est souffrance, il suffirait de se suicider pour faire se dissiper les agrégats qui nous composent, et donc pour atteindre le nirvana.
Je pense que cet argument n'est pas valide. Il impliquerait que l'on recherche le nirvana "pour soi". Si l'on prend en compte que le "moi" du moment ou je passerais la corde autour de mon coup ne sera déjà plus le même "moi" une seconde plus tard, je pense que le problème s'efface. Il ne s'agit bien sûr pas d'un plaidoyer pour le suicide, mais d'un embryon d'argument pour un bouddhisme sans réincarnation, qui ne butterait justement pas sur cette pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grain2sable

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 17/06/2016

MessageSujet: Re: Un bouddhisme sans réincarnation ?   Ven 17 Juin - 16:30

Citation :
Bien entendu, c'est absurde. Le bouddhisme avait dès l'origine pour vocation d'être une sangha ("assemblé", en grec ekklesia, qui nous a donné "Eglise"), on retrouve du surnaturel dès ses textes les plus anciens, et de toute manière, il y a des moines, des liturgies, des textes sacrés, etc. Je ne vois pas ce qu'il faut e plus pour faire une "religion".
Le bouddhisme a tous les outils d'une religion mais reste compatible avec d autres croyances ou religions. du coup on le traduit souvent en philosophie


Impossible, car tu ne postules pas à la réincarnation tu l as subit que tu sois croyant ou non.

Citation :
suicider pour faire se dissiper les agrégats qui nous composent, et donc pour atteindre le nirvana.
se suicider ne change rien au problème, tu arrêtes juste ta vie et provoque ton recyclage et donc ta nouvelle réincarnation.
Apres comme tu le dis avec justesse le but ultime est d'échapper aux cycles mais rien ne t impose de le tenter dans cette vie tu peux attendre cet objectif dans la prochaine.


Ainsi ton objectif peut être, quelque part, le statu quo à savoir rester un homme pour la prochaine vie
 
C est déjà pas mal ! Perso j'ai travaillé 10 ans dans la finance et j'ai je pense toutes les chances de revenir en rat (pas en cafard j ai tue personne quand meme)

 Bref si le bouddhisme te parles, purifie toi, essaye de rester un homme , soit sympas avec les rats  et eclate les cafards !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un bouddhisme sans réincarnation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouddhisme/Illusion et/ou réalité: Documentaire scientifique - Se nourrir sans manger?
» Gérer ses émotions: Désirer sans souffrir, c'est possible!
» Besoin d'idées cuisine sans sel
» Bouddhisme/Evénement: Enseignement par le 17ème Gyalwa Karmapa le jeudi 27 mai à 20h00 sur Internet
» Notre pratique: Quelques idées reçues sur le Bouddhisme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Nef des Fous :: Débats :: Bouddhisme-
Sauter vers: